Fonctionnement de youtube-dl

Télécharger une musique au format ogg
youtube-dl --extract-audio --audio-format ogg url
Télécharger une vidéo au format webm
youtube-dl -f option url
Afficher la liste des options de téléchargement
youtube-dl -F url
Télécharger la dernière version de youtube-dl
Décompresser le fichier télécharger
tar xzvf youtube-dl-20??.??.??.tar.gz
puis dans le dossier décomprésser
cd youtube-dl
installer et mettre a jour youtube-dl
sudo python setup.py install
Télécharger en mp3
youtube-dl -t -x --audio-format mp3 --audio-quality 0 url
Télécharger en mp4
youtube-dl -t -f mp4 url

Debian stable : Installer les backports

Ajouter les dépôts Backports
pour Jessie 8
echo "deb http://ftp.debian.org/debian jessie-backports main" | sudo tee -a /etc/apt/sources.list
pour Stretch 9
echo "deb http://ftp.fr.debian.org/debian/ stretch-backports main" | sudo tee -a /etc/apt/sources.list
Ensuite il faut rafraîchir les dépôts :
apt update
Après, pour installer un programme, on exécute :
apt install -t stretch-backports paquet

Configuration uBlock Origin

uBlock Origin est une extension libre pour les navigateurs web Mozilla Firefox chargée de filtrer le contenu des pages web afin d’en bloquer certains éléments, en particulier les bannières de publicité.
En plus d’être un logiciel antipub, uBlock bloque également la collecte des données de navigation. Il fonctionne quelque soit le système utilisés par les navigateurs précédemment cités à savoir Windows, MAC, Linux, Android…
Il est l’alternative obligatoire à AdBlock (Plus) qui laisse dorénavant passer des publicités dites «non intrusives».
En plus il est moins gourmand en mémoire et en utilisation du processeur !
Pour celà, https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/ublock-origin/ « >téléchargez uBlock Origin (dont vous trouverez les liens en bas de l’article).
Une fois installé, rendez-vous dans les options en cliquant sur le blason puis sur dans le cadre gris en haut (contenant la roue dentée et le nom + la version de uBlock) :
Ensuite, rendez-vous dans Liste de filtres :
Cochez toute les case des catégories
Publicités : Bloquer les anti-anti-bloqueurs de publicités
Confidentialité : Bloquer les «trackers» et autres scripts qui vous pistent
Réseaux sociaux : Bloquer les encarts J’aime facebook, et autres qui collectent des données sur votre navigation (relié avec votre compte Facebook ou Twitter.
Une fois fait, n’oubliez pas d’appliquer les paramètres en cliquant sur le bouton Appliquer (encadré en violet).
Mettez à jour aussi les filtres existants en cliquant sur Mettre à jour maintenant (encadré en vert).
Avec ça vous serez tranquille.
Il faut savoir que les paramétrages de uBlock Origin (pour Firefox) se trouvent dans une base sqlite.
Ce fichier, sous Linux se trouve dans : /home/$USER/.mozilla/firefox/le-profil/extension-data/ublock0.sqlite

Réparer une clé USB

Nous allons commencer par identifier quel périphérique (dev) occupe votre clé (/dev/sd?) vous pouvez utiliser cette commande dans un terminal :
mount | grep vfat
si celle-ci est montée automatiquement,
sudo fdisk -u -l
et la repérer avec sa taille.
Après avoir identifié votre clé, vous allez pouvoir essayer de réparer le système de fichier qui vous pose problème. L’outil théoriquement adapté est fsck, et en particulier sa variante prévue pour les partitions FAT.
Commencez par démonter votre clé, il ne faut pas réparer un système monté :
sudo umount /dev/sdx
où /dev/sdx doit être adapté à votre cas (x represente une lettre minuscule: a,b.)
Ensuite, réparez le système de fichier :
sudo dosfsck -yfv /dev/sdx
Si après cette étape, en éjectant la clé et en la rebranchant le montage ne s’effectue toujours pas en lecture-écriture et que l’erreur persiste.
Nous allons en dernier recours détruire le système de fichier existant et le reconstruire. En ligne de commande dans un terminal ou une console.
Démonter avant tout la clé :
sudo umount /dev/sdx
où il faudra adapter /dev/sdx à votre cas (x représente une lettre minuscule ex:a,b.).
Puis, recréer un système de fichier :
sudo mkfs.fat -I -F 32 /dev/sdx
où il faudra adapter /dev/sdx à votre cas, et éventuellement la valeur du paramètre -F si vous souhaitez de la FAT16 ou FAT32.
Voilà, votre clé devrait être pleinement fonctionnelle.

Extrait de la page man de dd

Syntaxe
La syntaxe d’une ligne de commandes utilisant dd se présente généralement sous cette forme:
dd if=<source> of=<cible> bs=<taille des blocs> skip= seek= conv=<conversion>
Utilisation
Copier une partition d’un disque dur vers une partition d’un autre disque dur
Copie l’intégralité de la partition sda9 vers la partition sdb1 et ne pas interrompre la copie en cas d’erreurs.
dd if=/dev/sda9 of=/dev/sdb1 bs=4096 conv=noerror
Cloner un disque dur en entier
Copie de l’intégralité (y compris le mbr) du disque sdg vers le disque sdh:
dd if=/dev/sdg of=/dev/sdh conv=noerror
Réaliser un fichier image ISO copie d’un CD-ROM
dd if=/dev/sr0 of=/home/laurent/cd.iso bs=2048
Pour monter le fichier image ISO obtenu :
mkdir /mnt/cd
mount -o loop -t iso9660 cd.iso /mnt/cd
Effacer un lecteur
ATTENTION, COMMANDE DANGEREUSE!
Pour les paranos… La commande suivante remplie 7 fois de suite un périphérique avec des données aléatoires. Autant dire qu’il ne sera plus possible de récupérer quoi que ce soit sur ce périphérique…
for n in $(seq 7); do dd if=/dev/urandom of=/dev/sdc bs=8b; done
Afficher la progression de copie avec dd
dd status=progess if=<source> of=<cible>